Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


"Le dernier soir du dictateur" lu par Agoumi et dédicacé par Benchicou aujourd'hui et demain au Salon du livre berbère

Publié par The Algerian Speaker sur 27 Mars 2011, 10:30am

Catégories : #LIVRES-DVD et CD audio

« Le dernier soir du dictateur », une pièce écrite par Mohamed Benchicou, sur une idée de Sid Ahmed Agoumi, et qui vient de paraître sous forme de livret, en France (aux éditions Riveneuve) sera lu par Agoumi et dédicacé par Benchicou aujourd'hui et demain au Salon du livre berbère qui s'ouvre cet après-midi à Montreuil.
« Le dernier soir du dictateur » est la première création littéraire algérienne inspirée du mouvement révolutionnaire qui traverse le Maghreb et le monde arabe.  Elle sera jouée dans quelques semaines par le même Agoumi.
C'est une pièce féroce sur la tyrannie mais aussi sur la démission des hommes.
A travers cette mise en scène d’un dictateur au dernier soir de sa vie, Mohamed Benchicou (dont un autre livre, « Le mensonge de Dieu », devrait paraître en mai), propose une analyse sans complaisance du rapport trouble entre les dictateurs et les peuples qu’ils terrorisent.
Au final, c’est au peuple de démythifier la toute puissance apparente de ceux qui le tiennent sous le joug de la peur au prétexte de le protéger d’hypothétiques désordres.

B.K.

La 2ème édition du Salon du livre berbère
Le Samedi 26 mars 2011 de 14h à 20h et
le Dimanche 27 mars 2011 de 10h à 18h
Salle des spectacles de Berbère TV
1 ter, rue du Marais
93100 Montreuil

« Le dernier soir du dictateur » - Mohamed Benchicou  
Prix public TTC : 8 €
Disponible chez toutes les librairies (sur commande) ou chez Riveneuve éditions 75, rue de Gergovie 75014 Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents